Créez votre propre recette pour réussir

Étape 1. Motivation. 

Aujourd’hui la séparation « travail / vie privée » ne fait plus vraiment sens. Dans le domaine de la gestion du temps, il a été détrôné par la « fusion vie professionnelle / vie privée ». Pourquoi ? Parce que, selon les experts toujours plus nombreux qui écrivent sur ces sujets, nous avons renoncé à la notion d'équilibre entre vie privée et vie professionnelle pour « associer» harmonieusement les deux.

L'équilibre entre vie privée et vie professionnelle du carriériste ambitieux a toujours été une utopie. Il est vraiment possible, compte tenu de la technologie qui est à présent à notre disposition, de fusionner vie professionnelle et vie privée. Mais vous devez faire preuve d'habileté pour y parvenir.

Opter pour une autre manière de fonctionner

Pour mêler vie professionnelle et vie personnelle, il faut abattre les murs entre la maison et le bureau. Il vous arrive de traiter vos affaires personnelles au travail et de travailler à la maison. Ah, et voilà le hic : personne – ni votre conjoint, ni votre chef, ni votre client, ni même ce collègue vicieux qui cherche toujours à vous devancer – ne doit se rendre compte de rien.

Compte tenu des outils technologiques que nous possédons à titre personnel, personne ne va mettre en veille sa vie personnelle pendant huit heures d'affilée.

Qui plus est, ce ne sont plus les apparences (combien d'heures vous passez au bureau) qui comptent, mais bien la réalité (ce que vous faites réellement, votre productivité). Tout employeur ou service qui croit sincèrement à la fusion de la vie professionnelle et de la vie privée doit apprendre à faire confiance à ses employés. Les employés doivent faire preuve d'intelligence émotionnelle, et ce dans leur propre intérêt, d'honorer cette confiance et de fournir ce qu'on attend d'eux. Et plus encore.

Du point de vue de l'organisation, c'est aussi une question de bon sens. Compte tenu des outils technologiques que nous possédons à titre personnel, personne ne va mettre en veille sa vie personnelle pendant huit heures d'affilée. Tout employeur assez naïf pour exiger un tel comportement se bat contre des moulins à vent.

Alors, sachant que l'intelligence émotionnelle (maîtrise de soi, conscience de soi et empathie) est essentielle pour parvenir à mêler vie professionnelle et vie privée selon votre convenance, quel est le meilleur moyen d'y parvenir ? Votre motivation est l'un des principaux piliers.

Vous consacrer davantage à ce que vous aimez faire

Ce qui appelle la question : qu'est-ce qui vous motive ? On peut affirmer honnêtement que la motivation joue un rôle moteur dans votre vie personnelle et professionnelle:

  • Vous vous réjouissez d'avoir à le faire
  • Vous vous sentez revigoré quand vous le faites
  • Vous aimez en parler et, quand vous en parlez, votre visage s'illumine.

Alors une fois que vous avez pris conscience de « ce » dont il s'agit, il est temps de veiller à vous y consacrer davantage en aménageant votre travail en conséquence.

Ce qu'on nomme parfois « modeler son emploi » profite autant à l'entreprise qu'à l'employé. Faire correspondre les tâches d'une équipe à ce qui les motive peut booster la productivité et le moral des collaborateurs.

Le « modelage » est une question de nuances. Posez-vous la question de savoir s'il y a des tâches dont vous pourriez partiellement, voire totalement vous décharger sur quelqu'un d'autre qui aime les faire ? Serait-il possible de changer un aspect de ces tâches que vous n'appréciez guère pour les rendre moins ennuyeuses ? Y a-t-il des tâches dont vous pourriez vous charger qui augmenteraient votre motivation ? Vous savez ce qui vous rend heureux. C'est à vous d'initier les changements qui vont venir enrichir votre travail.

Entretenir votre motivation

Le défi suivant est de rester motivé. La routine peut facilement s'installer et votre mélange prendre un goût amer. Voici quelques conseils pour lui permettre de conserver sa fraîcheur…

Prenez le temps de voir si vous progressez. N'ayez pas de regrets. Tirez des leçons de chaque erreur.

Restez concentré sur votre stratégie. Ne vous noyez pas dans les détails. Regardez l'avenir et ayez une vision globale. Établissez par écrit la liste de vos objectifs et demandez-vous régulièrement : ce que je fais me rapproche-t-il de mon objectif ?

Faites du sport. Ce n'est pas qu'une manière saine de décompresser et de redynamiser le corps, c'est aussi une autre forme de développement personnel. Mais surtout, pratiquez le sport que vous aimez et qui vous fait envie. Pas celui que vous croyez devoir pratiquer. Ce serait comme exercer le mauvais métier.

Consacrez du temps à vos amis et à votre famille. Ne renoncez pas à votre passe-temps favori. Il est aussi essentiel d'oublier un moment vos défis professionnels, aussi passionnants soient-ils. Cela vous permettra de remettre les choses en perspective. Et de retourner dans l'arène avec les idées plus fraîches.

Gardez un esprit ouvert. Faites de nouvelles expériences. Ne restez pas confiné uniquement là où vous vous sentez à l'aise. Vous n'en reviendrez pas de voir où vous pouvez trouver d'autres sources d'inspiration et de motivation.

Soyez courageux. Quittez une organisation en laquelle vous ne croyez pas. Si vous n'y voyez pas d'avenir, je doute qu'il y en ait un. Rien de plus démotivant que de ne pas se sentir estimé à sa juste valeur.

En revanche, si vous pouvez être fier de l'organisation qui vous emploie et si celle-ci vous permet de faire un travail qui vous plaît, dans un environnement où vos talents sont bien exploités, un grand avenir vous attend.