Transformation numérique : l’humain au cœur de l’entreprise du futur

26 Janvier 2017

5 min de lecture

Les entreprises doivent évoluer pour devenir plus productives, tout en étant plus responsables. Cela passe par l’épanouissement de l’employé, dont l’environnement de travail doit favoriser la créativité, l’échange et la collaboration. Le congrès Entreprise du Futur fut l’occasion pour HP de démontrer comment l’équipement IT et la transformation numérique pouvaient contribuer à cette évolution.

Transformation numérique : l’humain au cœur de l’entreprise du futur (Desktop)

Le congrès Entreprise du Futur s’est tenu à Lyon le 19 janvier dernier et a réuni plus de 3 000 dirigeants de sociétés, en présence du secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie, Christophe Sirugue. Cette édition 2017 était notamment placée sous le signe de la transformation numérique qui permet de considérer le travail différemment pour des employés plus épanouis et une entreprise plus productive. En tant que partenaire du congrès, HP montrait comment l’équipement IT pouvait contribuer à faire évoluer l’organisation de l’entreprise vers un travail plus collaboratif, plus efficace et plus satisfaisant pour l’employé. Le congrès s’est articulé autour de séances plénières, de conférences dynamiques et d’une exposition des nouveaux outils numériques à destination des entreprises.

Congrès entreprise du futur

L’innovation frugale

Ravi Radjou Navi Radjou, auteur, théoricien de l'innovation frugale, conférencier

Premier temps fort de la journée, la keynote de Navi Radjou sur l’innovation frugale a été accueillie avec enthousiasme par les congressistes. Chercheur et consultant, il a consacré les dix dernières années de sa carrière à ce sujet qui a pour postulat de s’appuyer sur la créativité des pays en voie de développement, obligés d’« innover beaucoup avec peu », pour inspirer un nouveau modèle économique plus productif, plus responsable et plus écologique. Ainsi, Navi Radjou est parti du constat que les dépenses en R&D ont explosé dans les pays riches pour une rentabilité de plus en plus faible, « avec plus 85% des produits voués à l’échec ». De même, les entreprises formatées dans des structures trop rigides sont de moins en moins productives et réactives. « Les employés qui y travaillent sont démotivés pour 81% d’entre eux ». L’innovation frugale consiste à générer plus de valeur avec moins de ressources. En exemple, Navi Radjou oppose le réfrigérateur connecté créé parce que c’est possible, à celui en argile qui fonctionne sans électricité parce que 50% de la population mondiale n’y a pas accès.

Pour parvenir à créer plus avec moins, il faut dynamiter les structures existantes pour une approche plus directe, plus responsable et plus humaine. Ainsi Navi Radjou cite cinq bonnes pratiques pour le développement d’un produit ou d’un service : la durabilité, la qualité, l’abondance, la simplicité et le sens. Donner du sens passe par la responsabilisation et la motivation des employés dont l’épanouissement devient essentiel pour l’entreprise. Le travail doit devenir participatif et collaboratif pour une entreprise responsable qui gère avec parcimonie nos ressources naturelles, respecte l’humain et implicitement devient plus productive et plus efficace. Navi Radjou a ensuite cité des exemples concrets comme Novartis qui a conçu des micro-usines capables de tenir dans un container pour fabriquer des médicaments très rapidement là où on en a besoin, typiquement lors d’une épidémie. De son côté, la concurrence change de signification avec des entreprises qui partagent les ressources comme au Danemark ou qui échangent les compétences de leurs employés comme le propose Vénétis en France.

Pascale Dumas, PDG d’HP France a d’ailleurs repris certaines de ces thématiques lors de son discours inaugural pour la conférence sur l’entreprise excellente, spécifiant que l’épanouissement de l’employé, en favorisant l’échange, la créativité et la collaboration, a toujours été dans l’ADN de la société et lui ont permis d’être à la pointe de l’innovation en matière d’IT.

Un espace pour l’épanouissement

Le congrès Entreprise du Futur

Pour que l’employé puisse s’épanouir, faire profiter de sa créativité, collaborer et échanger, il est fondamental de lui procurer un espace de travail adéquat. Ainsi, HP a conçu avec des partenaires un espace Business Efficiency qui a montré par des ateliers concrets comment soutenir ces nouvelles formes de travail. A ce titre, il convient de souligner qu’après une forte tendance à sortir l’employé de l’entreprise et à prôner le télétravail, l’espace de bureau dans l’entreprise revient au centre des préoccupations car collaborer, créer et échanger passe aussi et surtout par la confrontation des idées. Les ateliers ont voulu montrer qu’il n’existe pas de recette miracle quant à l’organisation du travail qui pourrait s’appliquer à toutes les entreprises mais qu’un espace s’organise en fonction des besoins de la société et du salarié avec des lieux différents selon les occupations, ainsi qu’un pourcentage dédié au télétravail.

Réunion du futur

HP elite Slice

Quand un groupe d’employés veut se retrouver pour échanger ou collaborer, il doit disposer d’un espace qui permette de le faire le plus simplement possible. Si des intervenants extérieurs doivent être inclus, cela doit être aussi facile. HP montrait ainsi la salle de réunion du futur dont le nouvel ordinateur Slice, commercialisé depuis quelques mois, est au cœur du dispositif. Le Slice est un PC élégant et peu encombrant qui permet de montrer et modifier les documents qu’il contient en réunion. Toute personne présente dans la salle peut faire de même avec son propre ordinateur en se connectant automatiquement sans fil au Slice. Par ailleurs, cet ordinateur fait non seulement office d’appareil pour la visioconférence mais permet aussi au participant à distance de partager le contenu de son PC en toute sécurité. Ainsi, une réunion collaborative se fait dans le confort et l’efficacité, sans perdre du temps pour la mise en place.

Outils adaptatifs

bureau avec PC

Comme à l’avenir, on devra combiner le travail à distance en situation de mobilité et au bureau, les solutions IT doivent s’adapter, notamment avec des bureaux individuels qui ne sont pas attitrés et utilisables par tous. Ainsi, HP vient de lancer l’Elite x3 qui réunit en un seul appareil le smartphone, le notebook et le desktop. Le collaborateur mobile se sert du smartphone en déplacement pour la consultation. S’il a besoin d’être productif, il peut utiliser le Lapdock qui transforme le x3 en notebook. Arrivé au bureau, il suffit d’enficher le x3 dans sa station d’accueil pour retrouver tout l’environnement habituel d’un ordinateur de bureau. Grâce à son application Workwise, HP permet aussi de partager les espaces en toute sécurité. Ainsi, quand l’employé s’installe à un bureau, celui-ci le reconnait et configure instantanément son ordinateur.

EliteBook x360

HP montrait aussi son nouvel ordinateur portable, l’EliteBook x360 qui a été conçu à la fois pour le travail collaboratif et individuel. Sécurisé, garanti dans le déploiement et doté d’une connectique riche, il trouve sa place dans le parc informatique de toute entreprise, quelle que soit sa taille. Très léger avec ses 1,35 kg et ultrafin, il accompagne l’employé dans tous ses déplacements. Que ce soit au bureau ou en rendez-vous client, le x360 se transforme à la demande en tablette ou en appareil de consultation tactile, permettant ainsi de collaborer efficacement.

Bureau d’étude du futur

HP Z2 Mini

Enfin, HP mettait aussi en scène sa vision du bureau d’étude du futur. Un bureau, équipé de la station de travail Z2 Mini et de l’écran incurvé 34c, montre comment créer de manière performante et immersive tout en préservant un environnement de travail agréable et peu encombrant. HP présentait aussi l’utilisation de la réalité virtuelle pour s’immerger dans un projet en le voyant de l’intérieur, une révolution pour la relation client dans le domaine de l’architecture.