Les principales inquiétudes des PDG pour 2017

17 Janvier 2017

5 min de lecture

Quelles sont les principales inquiétudes des PDG de multinationales pour 2017 - et en quoi votre département informatique peut-il les aider ?

Les principales inquiétudes des PDG pour 2017 (Desktop)

Quelle est la pratique courante en entreprise en 2017 ? Les choses évoluent si vite qu'on peut se sentir incapable de gérer le quotidien, alors pour ce qui est de la stratégie et des pistes d'innovation...

« Les entreprises et les pays vont devoir s'accommoder d'un environnement où le changement est permanent, et s'adapter de plus en plus vite », explique John Chambers, Président exécutif du conseil d'administration de Cisco Systems, Inc, USA.

« La rapidité devient le défi majeur des entreprises. » Tobias Wilhelm

La vitesse à laquelle on s'adapte - et ce qu'on fait pour s'adapter - est LA préoccupation des PDG du monde entier. La rupture numérique peut le meilleur comme le pire pour les entreprises - tout dépend de la manière dont on réagit. D'après Jennifer Morgan, présidente de SAP North America Inc, « jamais les choses n'ont été aussi vite, et jamais plus elles n'iront aussi lentement »

« La vitesse devient le défi majeur en entreprise — qu'il s'agisse de la mise en œuvre d'idées, des évolutions du marché ou du comportement du client, ou des infos et des réseaux sociaux qui ne s'arrêtent jamais, » indique Tobias Wilhelm, consultant en entreprise et coach, « Ceux qui réagissent vite augmentent leurs chances de croissance et de succès de façon exponentielle »

Alors si la vitesse est tout, et la rupture numérique aux avant-postes de cette vitesse, comment les services informatiques peuvent-ils relever le défi ?

Faire de l'informatique le cœur de l'entreprise

Les attentes en matière d'informatique ont évolué. Les services informatiques ont une responsabilité accrue en matière de croissance et d'adaptation aux exigences de l'entreprise sur le marché élargi. Une des questions clés pour les PDG est de trouver le bon équilibre entre le nouveau rôle du département informatique et ses besoins souvent non définis, et sa capacité d'assurer « un service normal » (c.-à-d. une infrastructure stable et des utilisateurs satisfaits).

L'adéquation de ce service à l'entreprise est cruciale pour créer un changement positif apportant vraiment de la valeur. Selon KPMG, dans son rapport sur les perspectives globales 2016 des PDG, 41 % des PDG s'attendent à des changements significatifs de leur entreprise dans les cinq ans à venir. En 2015, ils étaient 29 %. La même enquête a également révélé que 72 % des PDG pensent que les trois prochaines années seront plus décisives pour leur branche d'activité que les 50 dernières.

« 72 % des PDG pensent que les trois prochaines années seront plus décisives pour leur branche d'activité que les 50 dernières. »

L'informatique ayant progressivement investi la plupart des processus de l'entreprise, celle-ci devra son succès à la rapidité avec laquelle ces processus pourront en mettre en œuvre de nouveaux, ou mettre de nouveaux produits sur le marché. Des mises à jour tardives et de longs délais d'obtention de pièces de rechange sont la plaie des clients comme des équipes informatiques.

« La technologie est en train de tout changer, » a déclaré Fedele Bauccio, PDG de Bon Appétit Management Company. « De la livraison à domicile aux paiements via smartphones et au développement d'aliments de nouvelle génération, la technologie est partout. »

Alors lorsque les PDG pensent au rôle de l'informatique, ils ne pensent pas juste serveurs, écrans et espace de stockage. Ils pensent également chiffre d'affaires, parts de marché et nouvelles activités.

Le terme d'innovation est quelque peu galvaudé, utilisé plus souvent pour indiquer qu'on est prêt à envisager de nouvelles façons de faire les choses que d'essayer réellement de les mettre en œuvre - il va de soi que tous les PDG veulent innover pour progresser. Le problème, c'est de trouver la meilleure façon d'utiliser le service informatique pour que ces changements deviennent possibles.

Toujours inquiet au sujet de la sécurité ? Tout le monde l'est

Selon une étude du cabinet d’audit PwC, 85% des entreprises françaises ont perçu une augmentation significative du risque lié à la cybersécurité au cours des deux dernières années, contre 48% en 2014.

Ce sont des chiffres comme ceux-ci qui montrent pourquoi la sécurité et la confidentialité sont depuis des années un souci majeur pour les entreprises. Les données ne se limitent plus aux bandes de sauvegarde et à une connexion par modem. Elles sont répandues dans le cloud, les appareils des employés et un million d'autres endroits. L'économie devient numérique, ce qui veut dire que la monnaie est faite de données. Les enregistrements clients sont des données. Les boutiques sont des données. Les livraisons de marchandises sont des données. Si votre entreprise est faite à 99 % de données basées sur le cloud, comment ne pas s'en inquiéter ?

« Si votre entreprise est faite à 99 % de données basées sur le cloud, comment ne pas s'inquiéter de la sécurité ? »

Investir dans la technologie la plus récente, procéder régulièrement aux mises à jour et former votre personnel sont des actions tout aussi indispensables à la sécurité des données. La difficulté, c'est de convaincre votre directeur financier de trouver l'argent pour y arriver.

L'argent, l'argent, toujours l'argent

Réduire les coûts informatiques et contrôler les dépenses seront toujours un souci. En ayant une vision stratégique de l'entreprise, les PDG peuvent rendre l'informatique plus efficace, rapide et sûre. Le cloud permet de tout acheter et de tout utiliser avec un bon rapport qualité-prix pour les appareils, les applications et les espaces de stockage.

L'automatisation et la gestion à distance sont d'autres manières d'améliorer le rapport qualité-prix ; si tout, des mises à jour logicielles à la maintenance, est externalisé ou géré à distance, les équipes informatiques peuvent prendre du recul, penser stratégie et apporter plus de valeur.

Ce type d'achat piloté par le service ajoute à l'exercice budgétaire un niveau supplémentaire en termes de fiabilité des prévisions financières. Comprendre qu'un montant fixe est dépensé à des intervalles réguliers peut mettre de l'ordre et canaliser même la plus grande et la plus chaotique des entreprises. Et la meilleure chose, c'est que les achats peuvent ainsi être adaptés à la vitesse d'évolution du marché.

Vous voulez donner la priorité à la stratégie ? Découvrez comment vous pouvez harmoniser votre offre informatique ici.

Découvrez une nouvelle façon de travailler avec BusinessNow – Le blog dédié aux leaders d’entreprise 

Imprimer
Learn more about the HP Elite x3