Le bureau est mort. Vive le bureau.

17 Novembre 2016

4 min de lecture

Vous êtes lassé de votre espace de travail ? Ne vous en faites pas, vous n'êtes pas le/la seul(e). Voici les dernières tendances qui dessinent l'avenir des bureaux et la raison pour laquelle l'expression « aller au travail » aura bientôt un sens différent.

Le bureau est mort. Vive le bureau. (Desktop)

Les bureaux tels que nous les connaissons se changent peu à peu en espaces de collaboration modernes, ouverts et conçus pour libérer les échanges.

« Les lieux de travail devraient s'adapter afin de fournir un ensemble d'espaces aux salariés et favoriser le mouvement tout au long de la journée »Joan Blumenfeld, responsable chez Perkins & Will 

Si bon nombre d'entreprises parviennent à intégrer certains de ces éléments dans la conception de leurs espaces de travail, il est nécessaire de sensibiliser les personnes et de mettre en œuvre cette manière d'envisager le lieu de travail de façon globale, ajoute-t-il.

« Un espace bien conçu peut jouer un rôle de catalyseur en matière de santé physique et mentale »Steve Delfino, vice-président de la gestion des produits et du marketing d'entreprise chez Teknion

Le domaine de la conception et de l'architecture affiche désormais une responsabilité éthique et a l'occasion de dépasser la durabilité pour intégrer des principes humanistes, biophiliques et économiques dans tout ce que nous faisons ».

Nous évoluons vers un type de travail dans lequel de nombreuses personnes travaillent à distance. Le bureau constitue moins un pôle de contraintes qu'un lieu de collaboration, une occasion d'impressionner les clients avec une expression physique de votre marque et une manière d'inspirer et d'engager les salariés.

Les deux tiers de la population vivront dans les villes d'ici 2050, ce qui signifie que l'espace deviendra plus qu'un luxe dans nos centres urbains surpeuplés. Les études montrent qu'à l'échelle mondiale, la taille des espaces urbanisés augmente d'une superficie égale à celle de Manhattan chaque jour, et devrait tripler d'ici 2030. Les entreprises auront-elles alors d'autres choix que celui d'adopter un lieu de travail moins rigide et centralisé ?

Si vous pouvez travailler partout, pourquoi travailler dans un bureau ?

En France, 52% des employés travaillent déjà en dehors du bureau, et selon les prévisions, ils seront 60% à travailler régulièrement de chez eux d’ici 2022 (Source : Hiscox)

84% des décideurs considèrent aujourd’hui que le virage numérique de leur entreprise est stratégique. La mobilité est au cœur de cette transformation, qu’il s’agisse des usages des collaborateurs ou de ceux des clients » selon Agnès Van de Walle, Directrice de la division Windows & Device chez Microsoft.

 «Une problématique tant technologique que business, dont les DSI prennent la mesure : en effet, ils sont 50% à considérer la mobilité comme leur priorité numéro 1»Agnès Van de Walle, Directrice de la division Windows & Device chez Microsoft

La mobilité tend donc à s’imposer dans les entreprises, qui doivent adapter à la fois les usages mais aussi les supports accompagnant leurs employés.

« Les bureaux deviendront des espaces de collaboration et de connexion. En effet, d'un point de vue culturel et en tant qu'animaux sociaux, nous avons besoin de points de contact »Jacqueline de Rojas, vice-présidente de Citrix

Même si la grande majorité des jeunes actifs ne veulent plus d’un bureau classique, 38% des employés français considèrent que le télétravail est trop solitaire.

Il est essentiel d'avoir une lumière naturelle, des open spaces libres et de nombreux endroits permettant aux personnes de trouver la meilleure manière de travailler afin de les aider à optimiser au mieux leur journée.

Pour certaines des entreprises les plus innovantes au monde, les idées anciennes au sujet de bureaux dédiés et des interactions dans l'espace deviennent rapidement obsolètes. Lego les a par exemple complètement abandonnées et a mis en place un système basé sur l'activité, dans lequel personne ne possède un bureau fixe.

« Lors de notre étude réalisée en mai 2016, 88 % des membres de l'équipe ont déclaré apprécier le fait de pouvoir choisir où travailler. Ils ont en effet la possibilité de choisir différents endroits selon leur activité ou leur humeur, comme une bibliothèque calme, un espace social animé avec musique de fond, des sièges confortables installés dans des coins agréables ou de grandes rangées de bureaux à partager avec leurs collègues », explique Sophie Patrikios, directrice principale chez Lego.

Le concept de murs qui disparaissent et d'espaces ouverts et libres est partagé dans de nombreux endroits. « Non seulement les lieux compartimentés disparaissent », déclare Scott Lesizza, responsable chez Workwell Partners, « mais leur remplaçant - le banc - est dépassé par des places non attribuées.

« Nous allons également découvrir plus de bureaux de forme ovale, qui permettent un placement plus confortable pour réunir 4 à 6 personnes, ainsi que des tables à hauteur réglable pour les réunions debout », ajoute-t-il.

Le bureau du futur

S'il peut sembler inévitable que le bureau tel que nous l'avons tous connu disparaisse peu à peu, nous assistons en réalité à un véritable changement culturel.

« Nous avons déjà constaté que le travail ne représente plus un lieu où vous vous rendez, mais bien quelque chose que vous faites »Sophie Patrikios, directrice principale chez Lego

Il ne s'agit pas de la fin d'une institution, mais d'une évolution vers un travail plus flexible et des personnes qui travaillent en bénéficiant d'un niveau de contrôle et de satisfaction plus important. Quoi que l'avenir nous réserve, il est clair que les interactions humaines et la collaboration seront au cœur des préoccupations.

Vous voulez bâtir votre propre bureau d'avenir centré sur la collaboration ? Découvrez la nouvelle technologie qui vous aide à passer aux bureaux nouvelle génération.