La vérité sur les imprimantes jet d'encre

5 Août 2015

2 min de lecture

Elles risquent de coûter cher à l'entreprise ? Elles pourraient s'avérer défaillantes après quelques temps d’utilisation ? Ou pire encore, fonctionner tels des électrons libres, sans réel respect des politiques de sécurité... C'est faux. Voici pourquoi.

La vérité sur les imprimantes jet d'encre (Desktop)

Les imprimantes jet d'encre sont partout. Mais leur fonctionnement, ainsi que les coûts réels d’utilisation, restent très mystérieux pour la plupart des professionnels en quête d'une solution d'impression.

Les coûts sont plus élevés ?

Beaucoup pensent encore que les imprimantes jet d'encre sont adaptées pour un usage personnel plutôt que professionnel, où le volume conséquent d'impressions nécessiterait d'investir davantage dans les consommables. C'est tout simplement faux, notamment avec les imprimantes multifonction HP PageWide. Le remplacement de leurs cartouches d'encre HP XL, permettant d’imprimer 21 000 pages en noir, n'est pas plus fréquent que celui des toners de modèles laser comparables. Le coût des impressions couleur est même nettement inférieur avec ce type de modèles (jusqu'à deux fois moins cher, par rapport à une imprimante laser comparable).

Des performances inférieures ?

Là encore, c'est inexact. Les choses ont nettement évolué avec l'arrivée des HP PageWide, entièrement pensées pour l'entreprise : cette technologie permet d'imprimer jusqu'à 70 pages par minute en mode bureautique, avec une sortie très rapide dès la première page (en couleur ou en noir et blanc). Il est également possible de scanner en recto-verso en une seule passe, de se connecter en Wifi et NFC, et de naviguer simplement grâce au large écran couleur tactile.

Une qualité pas optimale et qui diminue avec le temps ? Des buses d’impression qui se bouchent ou sèchent ?

Archi-faux ! Les nouvelles encres à pigments HP vous offrent une qualité d’impression exceptionnelle, sans tâches et qui résiste à l’eau et au temps... Les têtes d'impression PageWide ont été conçues pour être aussi pérennes que les imprimantes qui les utilisent. Tous les tests d'utilisation le prouvent. Ces têtes d'impression fixes sont pourvues de 42 420 buses, couvrant toute la largeur d'une page, mais aussi d'un système de remplacement automatisé des buses potentiellement défectueuses.

Une gestion qui ne peut être prise en charge par la DSI ?

Non. Prenez les imprimantes de la gamme HP PageWide. Elles sont livrées avec un logiciel d'administration (HP Web Jetadmin), la solution de sécurité et de conformité HP Imaging and Printing Security Center, et disposent de fonctionnalités qui permettent d'interdire ou de limiter l'accès à certaines fonctions, comme l'impression sans fil, le fax ou la photocopie couleur... Et c'est sans compter la possibilité de les intégrer à l'environnement d'impression existant (que celui-ci soit jet d'encre ou couleur, piloté par la DSI ou géré par un partenaire...). Preuve s'il en est qu'il s'agit bel et bien d'équipements adaptés à l’environnement professionnel

Imprimer