Entreprise, les cartouches parlent... écoutez ce qu'elles ont à dire !

27 Juillet 2015

1 min de lecture

Les cartouches de toner JetIntelligence de HP se distinguent par leur fiabilité, mais aussi par leur capacité à établir et maintenir de nouveaux dialogues sécurisés avec les imprimantes dans lesquelles elles sont installées.

Entreprise, les cartouches parlent... écoutez ce qu'elles ont à dire ! (Desktop)

 

Lorsqu'il cherche à acquérir une imprimante laser, l’acheteur ou l’utilisateur professionnel regarde généralement à la loupe ses capacités d'impression, son design, sa robustesse, et le prix des consommables... Mais il attache moins d'importance à un autre aspect capital : la sûreté et la fiabilité des échanges de données entre la cartouche de toner et le périphérique d'impression. De la fluidité de ces échanges immatériels dépend pourtant la capacité à administrer sans difficulté le parc d'imprimantes, ou la possibilité de veiller à ce que ne soient utilisés que les consommables réellement choisis par le client et certifié

À l'appui de nouveaux capteurs embarqués dans les cartouches, la technologie JetIntelligence de HP apporte plusieurs bénéfices aux utilisateurs professionnels, selon Vianney Bernard, responsable consommables chez HP France. Le premier, et le plus évident, est de permettre à toute imprimante LaserJet équipée de faire instantanément la différence entre une cartouche HP authentique neuve et une cartouche contrefaite ou déjà utilisée par ailleurs. À charge pour l’utilisateur de décider ou non s'il souhaite prendre un risque quant à la fiabilité du système et à la qualité des impressions.

Pour les services achats ou les DSI, l'autre avantage majeur tient à la possibilité d'identifier en un clin d'œil l'état de fonctionnement de toutes les imprimantes installées dans l'entreprise (état de fonctionnement et niveau du toner), et d'établir une bonne fois pour toutes les règles de sécurité globales qui s'appliqueront à toutes les imprimantes du parc.

Preuve s'il en est que les imprimantes sont devenues des objets connectés, au même titre que les smartphones, les terminaux ou les capteurs de température ou de luminosité. Il était temps de les considérer comme tels. C'est fait.

Imprimer