4 erreurs couramment commises par les chefs des PME – et les leçons à en tirer

29 Septembre 2015

3 min de lecture

Obnubilés par la croissance, les chefs de PME peuvent commettre des erreurs monumentales. Ces quelques conseils vous permettront de tirer parti de vos erreurs pour relancer votre entreprise.

4 erreurs couramment commises par les chefs des PME – et les leçons à en tirer (Desktop)

Gérer et faire prospérer une PME n’a rien de facile. Les propriétaires sont souvent responsables de chacune de ses composantes, de la vente au marketing en passant par les volets informatique et juridique. Cette polyvalence, indispensable à la croissance de l’entreprise, peut aussi causer sa perte si le directeur – présent sur tous les fronts – perd de vue les signes basiques de bonne santé d’une société.

Regarder droit vers un objectif ne signifie pas qu’il faille brûler les étapes pour y parvenir.

L’échec – qu’il prenne la forme d’une petite erreur ou d’un plantage monumental – peut apporter son lot de leçons aux chefs d’entreprise novices et expérimentés.

Voici quatre erreurs fréquentes susceptibles d’ébranler une petite entreprise, et les leçons à en tirer.

  1. Vous avez perdu de vue les gens

    On aime tous collaborer avec des personnes qu’on apprécie. Que vous ayez délaissé vos clients, vos fournisseurs ou votre équipe, ce désir de réussir à tout prix peut parfois donner à vos partenaires en affaires la sensation de ne pas être estimés à leur juste valeur et d’être mis sur la touche. Si vous vous retrouvez confronté à un exode de vos employés ou de vos clients, faites ce que de nombreuses entreprises n’ont pas le courage de faire : demandez aux personnes qui partent comment vous pouvez améliorer les choses. Puis créez une équipe consultative composée de ces personnes pour faire en sorte de voir les difficultés avant qu’elles ne deviennent des problèmes à l’avenir.

  2. Vous avez engagé des employés dont vous n’aviez pas besoin

    Ah, la magie du CV sur mesure ! La dernière personne embauchée semblait parfaite pour le nouveau poste du service marketing. Et concrètement ? La productivité n’a pas fait le bon que vous espériez. Allez voir votre équipe et demandez-leur pourquoi une embauche en apparence si parfaite n’a pas donné les résultats escomptés. Ajoutez ces retours à vos connaissances pratiques et utilisez ces deux sources d’information pour élaborer un programme d’embauche mieux adapté, comprenant un point de contrôle qui détermine si vous avez besoin d’un employé supplémentaire, ou simplement d’un travailleur indépendant.

  3. Vous êtes devenu obnubilé par les affaires

    À quel moment avez-vous cessé de vous intéresser aux personnes avec qui vous travaillez ? Croyez-moi, vos employés seront capables de vous donner une date précise. Lorsque l’enthousiasme n’est plus au rendez-vous au sein de votre équipe, c’est à vous de faire en sorte que votre entreprise redevienne un lieu où vos employés sont heureux de se rendre au quotidien — et pas seulement pour la paye. Organisez pour votre équipe des déjeuners ou des soirées visant à développer un esprit communautaire et à réaliser des objectifs. Mettez vos employés à contribution pour créer une « Journée de l’équipe » mensuelle (voire même hebdomadaire). C’est avec des employés engagés qu’on crée les bases solides d’une entreprise prospère.

  4. Vous avez cessé d’écouter

    Lorsque votre entreprise est sur la voie de la croissance, il est facile de foncer tête baissée. Malheureusement, chemin faisant, vous pouvez aussi éjecter de votre route des personnes bien intentionnées. Évitez de gérer les critiques (qu’elles soient internes ou externes à votre entreprise) comme a pu le faire Amy's Baking Company dans la série américaine Kitchen Nightmares. Ouvrez grand vos oreilles et votre bouche. Goûtez au gâteau de l’humilité et apprenez à mieux écouter, même lorsque vous n’aimez pas particulièrement ce que vous entendez. Les critiques constructives peuvent vous aider à contourner d’éventuels problèmes avant qu’ils ne vous fassent trébucher.

    Conclusion : la prochaine fois que vous tomberez au lieu d’avancer, écoutez ce que vous enseigne cet échec. Tirez les leçons de votre erreur afin de ne pas la reproduire. Affronter un échec est peut-être ce dont votre entreprise a besoin pour retrouver la voie de la croissance.

“Timing, persévérance et dix années de travail acharné sont les ingrédients d’une réussite que l’on définira par la suite “fulgurante”.” Biz Stone, co-fondateur de Twitter
Imprimer
Vous souhaitez en savoir plus su l'offre HP?