Concilier vie professionnelle et vie privée. Est-ce vraiment possible ?

20 Juillet 2016

6 min de lecture

Les technologies mobiles ont transformé le bureau moderne en un système fonctionnant 24h/24 et 7j/7. Dans ces conditions, comment trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée ?

Concilier vie professionnelle et vie privée. Est-ce vraiment possible ? (Desktop)

« Je vais faire du ménage dans ma boîte de réception pour gagner du temps demain matin. » Vous connaissez ? C'est le type de tâche que l’on se garde souvent le dimanche après-midi au lieu de se détendre comme tout le monde, ou bien, de plus en plus souvent, le soir en semaine après une dure journée de travail.

Dopé par les progrès fulgurants des technologies mobiles et du cloud, le travail à distance a rendue floue la frontière entre vie professionnelle et vie privée. Quand les e-mails continuent d'affluer à toute heure du jour et de la nuit, il est difficile de savoir quand on peut s'accorder des moments de repos. La charge de travail finit par s'emballer de manière incontrôlée et il devient alors impossible à stopper.

Lorsque la vie professionnelle se confond avec la vie privée, le risque de stress augmente.

Les petites entreprises de moins de 50 employés ont enregistré 910 cas de stress lié au travail par tranche de 100 employés. Les entreprises moyennes (50 à 249 employés) ont, quant à elles, dénombré 1 280 cas et les grandes entreprises (+ de 250 employés) 1 550 cas.

En 2013, les absences liées au stress, à la dépression ou à l'anxiété ont fait perdre 15,2 millions de journées de travail et déjà 11,8 millions en 2010. En Allemagne, , 14 % des journées de travail perdues sont dues à des problèmes psychologiques comme le burnout. Celui-ci a augmenté de 50 % en 12 ans.

Dans le même temps, en France, où plus de trois millions d'employés sont exposés à un risque élevé de burnout, le gouvernement s'est saisi du problème et souhaite interdire les e-mails en dehors des horaires de travail.

« Quand les employés quittent le bureau, ils n'en ont pas pour autant fini avec leur travail. Les SMS, les messages et les e-mails envahissent la vie d'une personne jusqu'à ce qu'elle craque. » explique le député Benoît Hamon.

Réussir à trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée requiert à la fois des technologies adaptées et la volonté de se faciliter la transition le plus possible.

Comment les entreprises peuvent-elles favoriser l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée ?

Reconnaître que le stress lié au travail existe est une première étape cruciale. Élaborer des règlements pour sensibiliser au stress lié au travail, les promouvoir au sein des lieux de travail et définir des mesures à prendre pour les personnes qui en souffrent.

Dans le cadre d'une étude de Sage, les chefs d'entreprises interrogés ont classé les facteurs suivants par ordre d'importance pour un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée :

• 43 % les horaires aménageables
• 40 % une culture d'entreprise adaptée
• 7 % les technologies
• 4 % l'état d'esprit
• 3 % une bonne équipe

Il n'est pas surprenant de trouver à la fois les horaires aménageables et les technologies parmi les trois premiers, les deux étant étroitement liées. Des technologies appropriées à notre mode de travail permettant une bonne communication avec le bureau sont indispensables pour une expérience de travail à distance réussie.

Autrement dit, notre nouveau mode de travail ne laisse rien au hasard ni à l'intuition. En tant qu'employés, nous ne pouvons travailler correctement que dans la mesure où nous avons des outils adaptés. Si le personnel est obligé de s'adapter aux technologies au lieu que ce soit le contraire, son potentiel s'en trouve fortement limité. Si chaque tâche est source de ralentissement, de difficultés et de frustration, les journées paraissent plus longues, le niveau de stress augmente et la productivité baisse.

Des technologies inefficaces, qui vous entravent au lieu de vous aider, réduisent à néant les avantages du travail à distance en termes de productivité. Que l'on travaille chez soi, chez un client ou dans un café, si l'on utilise des technologies inadaptées à ce nouveau mode de travail plus souple, la qualité du travail fourni en pâtira.

  1. Proposer un travail à distance flexible

    Donner à quelqu'un la flexibilité de pouvoir travailler comme il le souhaite, soit pour remplir ses obligations familiales, soit pour éviter des trajets quotidiens compliqués, peut être une véritable bénédiction et réduire instantanément le niveau de stress et de pression.

    « Chez BT, les horaires aménageables sont entrés dans les mœurs. 7 employés sur 10 bénéficient d'horaires aménageables et près de 10 % travaillent à domicile. La société a ainsi économisé des millions en termes de gain de productivité et de réduction des coûts. Cela a aussi motivé notre équipe et lui a permis de mieux libérer son potentiel, » commente Sir Christopher Bland, PDG de BT Group. Les chiffres à l'appui sont impressionnants :

    • Les travailleurs à domicile de BT s'arrêtent 63 % moins souvent pour maladie que leurs collègues travaillant au bureau
    • Le taux de femmes reprenant leur travail après un congé maternité est de 99 %
    • Le taux d'absentéisme a chuté de 63 %, et est 20 % inférieur à la moyenne nationale

    Si s'organiser pour conduire les enfants à l'école fait arriver un employé au travail en retard et stressé chaque matin, pourquoi ne pas décaler ses horaires d'une demi-heure ? C'est le genre de détail qui change le quotidien et améliore la productivité et la fidélité à l'entreprise.

    IDC research a découvert que les horaires aménageables et le bonheur au travail sont étroitement liés. Les pays où les horaires aménagés sont le plus répandus ont le plus fort taux d'employés heureux au travail, par exemple la Scandinavie avec 88 %, l'Autriche 84 % et l'Espagne 81 %.

  2. Encourager une culture d'ouverture

    Dans le monde du travail d'aujourd'hui, le stress lié aux budgets serrés et aux délais de plus en plus courts fait que les employés ont besoin de se sentir compris et soutenus par leurs employeurs. Reconnaître que le niveau de pression peut être trop élevé peut aider les personnes à s'exprimer et à ne plus se sentir livrées à elles-mêmes, dépassées et frustrées par l'infrastructure et d'autres problèmes.

    Identifier les sources de stress, par ex. des processus inutilement complexes ou des technologies dépassées, permet de prendre les mesures qui s'imposent pour renforcer l'entreprise. Travailler à distance avec des technologies inadéquates peut ressembler à un exil numérique. Par exemple, 32 % des personnes des pays de l'EMEA interrogées dans le cadre de cette enquête de l'Ensa déclarent que le travail à distance réduit leur accès aux informations de la société et leur implication dans les activités de l'équipe.

    Avoir une connexion fiable et constante permettant à tous les membres de l'équipe de communiquer par messagerie instantanée ou vidéo est indispensable pour des relations de travail valorisantes et motivantes et une collaboration sans problème.

    Pour cela, il faut avoir les bonnes technologies. Si se connecter à un serveur distant prend 20 minutes et que les applis de la société ne fonctionnent pas, ou difficilement sur les appareils mobiles de la société, les gens passent leur temps à résoudre leurs problèmes avec le service informatique au lieu de collaborer et d'innover en matière de produits et de processus.

    95 % des cadres interrogés dans une étude Salesforce ont cité comme principales causes d'échec au travail le manque de collaboration et de communication efficace.

  3. Épargner à ses bons employés les technologies dépassées

    Malgré tous les efforts et initiatives de l'entreprise, les gens se sentent parfois résignés à accepter une situation et n'ont pas l'impression que celle-ci peut évoluer.

    Formez vos responsables à la détection du stress, des frustrations et des conséquences d'un mauvais équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Si toute l'équipe est incapable de communiquer en temps réel parce que les applis se déconnectent en permanence, il s'agit d'un problème structurel qu'il faut faire remonter.

    Il peut en effet avoir des répercussions sur la satisfaction des employés au travail et le succès des projets futurs : 97 % des employés déclarent que le décalage par rapport aux activités de l'équipe entrave leur travail quotidien et les empêche d'atteindre leurs objectifs.

    Vérifiez par vous-même par des enquêtes de satisfaction anonymes auprès de votre personnel pour connaître ses préoccupations, ce qui lui plaît dans son travail et comment en tirer profit.

Learn more about the HP Elite x3